En bref - Calendrier Pirelli : Steve McCurry célèbre la vitalité de Rio
Center

Calendrier Pirelli : Steve McCurry célèbre la vitalité de Rio

En bref Publié le 03/12/12 par Julien

Pirelli a confié l’édition 2013 de son calendrier au photojournaliste Steve McCurry et choisi pour cadre la turbulente ville de Rio. Le résultat : un reportage baroque célébrant la beauté de la femme et la vitalité d’une cité métissée. Mêlant top models internationaux et scènes de rues, le photographe américain nous offre un pur moment de grâce.

Calendrier Pirelli 2013 Le calendrier Pirelli 2013 revisite Rio de Janeiro - Crédits photo © : Pirelli

 

Le photographe : Steve McCurry

En confiant l’édition 2013 de son célèbre calendrier au photojournaliste américain Steve McCurry, Pirelli a voulu donner une autre dimension à ce rendez-vous glamour de fin d’année.

Portrait de Steve Mc CurryCrédits photo © : All Rights Reserved
Membre de l'agence Magnum depuis près de trente ans, ce baroudeur est en effet plus familier des zones de conflit que des studios de mode.Son portrait de Sharbat Gula, une jeune Afghane aux yeux verts, publié à la une du National Geographic en 1985, a ainsi fait le tour du monde. Et il a reçu plusieurs distinctions pour sa couverture de la guerre en Afghanistan. (© photo : AP)

> Le site de Steve McCurry

 

Le lieu : Rio de Janeiro

Comme écrin de son calendrier, Pirelli est retourné au Brésil, pays de toutes les promesses, et plus précisément à Rio, le turbulente. En voyageur aguerri, Steve McCurry s’est imprégné de l’esprit de cette ville haute en couleur et en séduction. photographe a choisi de nous raconter des histoires à partir de visages dessinés sur les murs, de gens ordinaires auxquels se mêlent de sublimes top models :

Salle de boxe à RioCrédits photo © : Pirelli
une jeune boxeuse à l’entraînement voisine avec le top brésilien Adriana Lima, une vendeuse de fruits donne la réplique au mannequin tchèque Petra Nemcova, des maîtres de capoeira tournoient entre la tunisienne Hanaa Ben Abdesslem et l’éthiopienne Liya Kebede. Au total, 34 photos d’une beauté rare.

 

 

 

Le message : la beauté du quotidien

Après le style naturaliste de Mario Sorrenti (2012), les poses provocantes de Terry Richardson (2010) et l’ambiance mythologique composée par Karl Lagerfeld (2011), Steve McCurry propose une sorte de reportage baroque.  « J’ai essayé de dépeindre le Brésil, ses paysages, son économie et sa culture en même temps que sa dimension humaine, explique le photographe. Pour moi, ajoute-t-il, la photographie est un moyen d’expression au service des histoires, petites et grandes, qui font le quotidien. »

Bar à Rio dans l'oeil de Mc CurryCrédits photo © : Pirelli
Exceptionnellement, pas de nus dans cette 40e édition du calendrier Pirelli. Les mannequins, actrices ou chanteuses réunies pour l’occasion ont posé habillées devant l'objectif du photographe américain. Toutes étant ambassadrices d’une fondation, d’un projet humanitaire et d’une ONG, tout le monde est tombé d’accord pour ne pas mélanger les genres. Les photos n’en sont pas moins belles.

> Une sélection de photos du calendrier Pirelli 2013 sur notre page Facebook

 

100 photos de Steve McCurry pour la liberté de la presse

Album photos de Mc Curry pour Reporter sans frontièresCrédits photo © : All Rights Reserved
Trois fois par an, Reporters sans frontières (RSF) publie un album d’un grand photographe pour financer ses actions au service de la liberté de la presse. Pour son dernier album, l’association a demandé à Steve McCurry de lui offrir 100 de ses plus beaux clichés sur l’Afghanistan, pays qu’il fréquente depuis de longues années. (© photo : RSF)

100 photos de Steve McCurry pour la liberté de la presse, Reporters sans frontières, 9.90 €. Disponible en librairie et sur le site de RSF.