En bref - Rubber, le pneu serial-killer !

Rubber, le pneu serial-killer !

En bref Publié le 18/05/10 par Julien

Après un premier long métrage sous la forme d'une oeuvre satirique (Steak) et une reconnaissance sur la scène musicale sous le pseudo Mr. Oizo, Quentin Dupieux revient avec Rubber présenté en avant première le 15 mai à la semaine internationale de la critique à Cannes.

Pneus en feu pour le film Rubber

Un film complètement déjanté qui à défaut de sentir le souffre, sent la gomme en mettant en scène un pneu dont l'occupation principale est de faire exploser la caboche de tous ceux ayant le malheur de croiser son chemin. Une classification difficile pour ce film d'hurreur (mixte d'humour et d'horreur).
Une thématique complètement barrée entrainant Rubber dans la catégorie des inclassables, risquant de rendre ce film complètement culte aux yeux d'un public de connaisseurs. Mais que les choses soient claires, si ce film ressemble au premier abord à une vaste farce, son traitement esthétique, sa bande originale (signée par un membre de Justice), et son casting sont d'une qualité ayant déjà séduit de nombreux critiques.

Scène tirée du film RubberCrédits photo © :
Voilà par exemple la conclusion de l'Express :
Film à la créativité débridée et à l'humour tordu, Rubber est un hommage au surréalisme, à la quatrième dimension et au mensonge cinématographique, via une mise en abyme malheureusement pas assez bien utilisée. Il ne faut surtout pas chercher dans Rubber des réponses aux questions que d'ailleurs personne ne se pose. Rubber est un OVNI, une expérience à savourer. Déjà un film culte.
Nous n'hésiterons pas à vous faire partager nos impressions sur ce film très prochainement.... au risque de ne plus jamais regarder les pneus comme avant.

Affiche du film Rubber de Quentin DupieuxCrédits photo © :