Pneus verts, économie de carburant, émissions de CO2 - Michelin : « Pas de compromis entre performance et sécurité »

Michelin : « Pas de compromis entre performance et sécurité »

Environnement Publié le 16/02/10 par Laurent

Pour Michelin, le pneu doit être sûr, performant et écologique. Avant de quitter le groupe, son Directeur de la communication Technique, Pierre Menendes, évoquait les projets et les réalisations du manufacturier français en matière de pneumatique à faible consommation de carburant.

rezulteo™ : Quelles sont les dernières innovations du groupe Michelin ?

Pierre Menendes : Directeur Communication Technique MichelinCrédits photo © :
Pierre MENENDES : L’élément clé, c’est l’évolution de l’automobile en terme de voiture électrique. L’ensemble des constructeurs concentre ses efforts sur la baisse de la consommation d’essence, la réduction de CO2 tout en ayant des objectifs de confort, d’agrément et de puissance. De son côté, Michelin travaille depuis des années sur des pneumatiques à faible consommation de carburant. Et cela, pour une raison très simple : 20% du carburant d’un véhicule est utilisé uniquement pour faire tourner les pneus et le pourcentage augmente sur les véhicules électriques, puisqu’il dépasse les 30%. Nous avons donc développé des technologies pour les voitures électriques que nous présentions, en septembre dernier, au Salon de Francfort. Il s’agit d’un pneu concept qui intègre ces technologies et qui se retrouvera prochainement dans une gamme de pneumatiques spécifique pour voitures électriques.

rezulteo™ : Votre objectif est bien la réduction de la consommation d’énergie ?

PM : Tout à fait, mais avec une grande différence par rapport à nos concurrents. Nos recherches se portent sur la réduction de la consommation et des émissions de CO2 et simultanément sur l’amélioration de la sécurité et de la longévité. A technologie standard, pour réduire la consommation de carburant, vous êtes obligé de compromettre soit le kilométrage, soit l’adhérence. Nous avons investi 800 millions d’euros dans ces technologies innovantes pour travailler sur des solutions de « rupture », c’est à dire des solutions qui nous permettent de faire des progrès simultanés sur les 3 composantes : le kilométrage, la réduction de la consommation  de carburant et la réduction des distances de freinage.

rezulteo™ : Quels sont les matériaux utilisés pour ce nouveau pneu ?

PM : Le frottement des polymères provoque un échauffement et donc une déperdition d’énergie. Nous avons donc introduit de la silice pour limiter cet échauffement. Nous avons également porté nos efforts sur l’allègement du pneu, en réduisant son poids d’un kilo. C’est le cas du pneu « Energy Saver », plus léger et surtout plus performant et déjà vendu à plus de 30 millions d’exemplaires.

rezulteo™ : Travaillez-vous également sur l’aspect sonore ?

PM : C’est une de nos préoccupations. La sculpture du pneu chez Michelin intègre l’optimisation du bruit. Nos équipes de chercheurs et de designers ont mis au point une sculpture de la bande de roulement inédite. Elle est constituée de longs sillons longitudinaux, étroits et directionnels. Cela procure un grand silence de roulage tout en générant une bonne adhérence sur route mouillée.