Pneus verts, économie de carburant, émissions de CO2 - Pneu anti-crevaison Michelin 3S Concept
Center

Pneu anti-crevaison Michelin 3S Concept

Environnement Publié le 24/05/11 par Julien Taillandier

La technologie des pneus anti-crevaison n'est pas une nouveauté en soit, mais le 3 S Concept innove en proposant une solution technique révolutionnaire. La véritable innovation est l’utilisation d’un polymère spécifique permettant à la gomme d'avoir des propriétés d'anti-crevaison sans devoir faire appel à un appendice annexe. Le pneu offre un composé de gomme inédit capable de boucher immédiatement un trou occasionné sur la bande de roulement, sans que cela puisse provoquer une chute de la pression.

Le Michelin 3S Concept, le pneu qui "s'auto-répare". Crédits photo © : All Rights Reserved

Ce nouveau type de gomme permet en outre de maintenir une faible résistance au roulement, une bonne longévité tout en offrant un volume sonore relativement bas.

Jusque là, les pneus anti-crevaison utilisaient une bande gluante positionnée à l’intérieur du pneu. Les plus connus étant le Kleber Protectis, le Continental Sealant, le Goodyear Duraseal et le pneu Finixx dont nous vous avions présenté tous les secrets sur cette page : pneu anti-crevaison Finixx : miracle ou arnaque ?

Nous dressions alors un constat peu flatteur de cette technologie:

  • Une certaine difficulté pour équilibrer ces pneus.
  • La couche intérieure durcit avec le temps, et devient moins efficace au fil des kilomètres
  • Pneu plus lourd
  • Plus de résistance au roulement, rendement énergétique moins bon
  • Vibration possible lorsque le pneu est froid....

Pascal Couasnon directeur technique Michelin nous explique que le pneu 3S Concept n’a absolument rien à voir sur le plan technique avec les pneus cités précédemment et que cette nouvelle technologie n’entraîne absolument pas ces contraintes.

Même si ce type de pneu est susceptible d’apporter une certaine tranquillité, sa pertinence est limitée en Europe ou les probabilités de crever sont de 1 fois tous les 75 000 kilomètres, contre 1 fois tous les 3000 kilomètres dans certains pays asiatiques. Michelin nous annonce clairement que ce sont justement les pays émergeants qui sont visés ou cette technologie apporterait alors un réel avantage aux automobilistes.

Le 3S Concept de MichelinCrédits photo © : All Rights Reserved

Cette solution encore au stade d'étude pourrait potentiellement être commercialisée sur des prochaines générations de pneumatiques.

< Article précédent                                                         > Article suivant

Comment Michelin voit la voiture du futur :

> Des pneus plus petits pour un meilleur rendement énergétique
> Active Wheels et la pile à combustible