L'étiquetage européen des pneumatiques - 80% des automobilistes européens favorables à l’étiquetage des pneumatiques
Center

80% des automobilistes européens favorables à l’étiquetage des pneumatiques

Etiquetage pneus Publié le 24/10/12 par Julien

A quelques jours de l’entrée en vigueur de l’étiquetage européen des pneumatiques, Rezulteo a mené, avec l’aide de l’institut Ipsos, une enquête portant sur 5 pays européens afin de mieux comprendre les attentes des consommateurs pour choisir leurs pneus. Principal enseignement de l'étude : bien que l’initiative soit encore largement méconnue, les consommateurs européens accueillent très favorablement l'étiquetage. Tous expriment le besoin d’être informés et conseillés pour choisir leurs pneus.

Etude étiquetage européen Les consommateurs européens favorables à l'étiquetage des pneus - Crédits photo © : rezulteo

 

L’étude "L'étiquetage des pneumatiques répond-il aux attentes des consommateurs européens" a été réalisée auprès d’un échantillon représentatif de 2 500 répondants en France, Allemagne, Italie, Espagne et au Royaume-Uni. La cible était constituée de personnes responsables de l'entretien d’au moins un des véhicules du foyer. En voici les principaux enseignements.

 

1. Un consommateur qui a besoin de conseil…

71% des personnes interrogées disent avoir besoin de conseil au moment d’acheter leurs pneus, et comptent pour cela sur un professionnel. Une tendance plus forte en Espagne (74%) qu’en Allemagne (69%) ou en France (69%).

 

2. … et souhaite avoir plus d’information pour acheter ses pneus

87% des personnes interrogées seraient intéressées - dont 45% très intéressées - par une meilleure information, notamment sur les prix, les promotions et les performances des pneus. Les Espagnols et les Italiens insistent plus sur les performances.

 

3. L’étiquetage est encore peu connu, surtout en France et au Royaume-Uni

78% des répondants n’ont pas entendu parler du dispositif. On observe d’importantes disparités selon les pays : l’Allemagne (65%) et l’Italie (73%) sont mieux informés que l’Espagne (82%), la France (83%) et le Royaume-Uni (89%). En France, les professionnels ont moins contribué à la diffusion de l’initiative que leurs homologues européens.

 

4. Une initiative plutôt bien accueillie par le grand public

 

80% des personnes interrogées se déclarent favorables à l’étiquetage des pneumatiques. L’attente est plus forte en Italie (90%) et en Espagne (92%) qu’en Allemagne (66%) et au Royaume-Uni (67%).

 

5. La sécurité, premier critère pris en compte dans le choix des pneus

51% des répondants mettent la sécurité en tête des critères pour choisir un pneu, devant le prix (21%) et la longévité (11%). Les Britanniques (35%) valorisent davantage le prix que les Allemands (18%) et les Italiens (13%).

 

6. Le freinage sur route mouillée, performance la plus importante de l’étiquetage

83% des personnes interrogées font du freinage sur sol mouillé la performance la plus importante de l’étiquetage, loin devant la résistance au roulement (15%) et le bruit de roulement externe (3%). La hiérarchie est comparable dans tous les pays étudiés.

 

7. S’il fallait ajouter un critère sur l’étiquette, ce serait la longévité

68% des répondants citent la longévité en tête des performances à ajouter si l’étiquetage comptait plus de 3 critères, devant la tenue de route sur sol mouillée (64%) et le confort de conduite (41%). Cette importance de la longévité est plus forte en France (75%) et en Espagne (73%) qu’en Allemagne (63%) et en Italie (59%).

 

8. Un consommateur prêt à payer plus pour de meilleures performances

85% des personnes interrogées se disent prêtes à payer plus pour acheter un pneu leur permettant de réduire la distance de freinage et la résistance au roulement. En revanche, pour réduire le bruit de roulement externe, ils ne sont plus que 64%. Concernant les prix, on observe des différences d’un pays à l’autre : les Italiens et les Espagnols valorisent plus le freinage et les économies de carburant que leurs voisins.

 

> Afficher la synthèse graphique de l'étude en grand format


Méthodologie

L’étude a été réalisée entre le 20 et 27 août auprès d’un échantillon représentatif de 2 500 répondants en France, Allemagne, Italie, Espagne et au Royaume-Uni.

•  Population âgée de 18 ans et plus en charge de la maintenance d’au moins un des véhicules dans le foyer.

•  Périmètre pays : France, Royaume-Uni, Allemagne, Italie, Espagne. 

•  500 personnes interviewées par pays représentatif (après redressement) de la cible en termes de sexe, âge, région et catégorie socioprofessionnelle.

•  Les interviews ont été réalisés sur Internet auprès du panel d’internautes Ipsos.

•  Le questionnaire comprenait 30 questions fermées et sa durée était d’environ 10 minutes.