L'étiquetage européen des pneumatiques - Etiquetage des pneus : comment comparer les performances ?
Center

Etiquetage des pneus : comment comparer les performances ?

Etiquetage pneus Publié le 10/05/12 par Julien

Les lettres et les couleurs indiquées sur l’étiquette d’un pneu indiquent son niveau de performance en matière d’efficacité en carburant, de freinage sur sol mouillé et de bruit externe. Mais de quoi parle-t-on exactement ? A quoi correspond l’échelle de notation utilisée ? Comment évaluer l’écart entre deux graduations ? Voici quelques explications pour décrypter les étiquettes des pneus.

Etiquetage pneus : les critères Crédits photo © : © Rezulteo

 

Efficacité énergétique : contribution du pneu à la consommation de carburant et aux émissions de CO2

Sur un véhicule, les pneus sont responsables de 20% environ de la consommation de carburant. En effet, en roulant, un pneu se déforme et disperse de l’énergie, créant ainsi une force appelée résistance au roulement. Plus cette force est élevée, plus le moteur doit consommer de carburant pour la vaincre et plus il émet de CO2.

L’étiquette indique la classe de résistance au roulement dans laquelle se situe le pneu. Entre un pneu noté A et un pneu noté G, l’écart est très important.

• Consommation de carburant : l’écart entre la note A et la note G représente l’équivalent de 0,5 l/100 km, soit 80 litres de carburant par an (base 15 000 km/an).

• Emission de CO2 : l’écart entre la note A et la note G représente l’équivalent de 12 g /km, soit 0,18 tonne de CO2 par an. A titre de référence, le malus lié à l’écotaxe se déclenche à partir de 141 g/km.

 

Echelle de l'efficacité en carburant pour les voitures particulières 

Coefficient de résistance au roulement (RR), en kg/t
Catégorie de l'étiquette
RR ≤ 6,5A
6,6 ≤ RR ≤ 7,7B
7,8 ≤ RR ≤ 9C
Non utiliséD
9,1 ≤ RR ≤ 10,5E
10,6 ≤ RR ≤ 12F
RR ≥ 12,1G


Efficacité de freinage : performance du pneu sur sol mouillé

Icone efficacité freinage labellingCrédits photo © : All rights reserved
Le freinage sur sol mouillé est une composante essentielle de la sécurité. C’est le deuxième critère pris en compte par l’étiquetage européen. Les mesures sont effectuées lors d’un test répondant à un protocole défini précisément par le règlement européen (vitesse, caractéristiques de le piste d’essai, hauteur d’eau, température, etc.).

La note est obtenue par comparaison des résultats du test avec ceux obtenus avec un pneu de référence. Là encore, la différence entre un pneu noté A et un pneu noté F (la classe G n’est pas utilisée) est considérable.

• Freinage : l’écart entre la note A et la note G représente une distance de 18 mètres, soit la longueur de 4 voitures.

Echelle de l'adhérence sur sol mouillé pour les voitures particulières
 

Coefficient d'adhérence (où G est l'index de référence)
Catégorie de l'étiquette
1,55 ≤ GA
 1,40 ≤ G ≤ 1,54B
 1,25 ≤ G ≤ 1,39C
Non utiliséD
 1,10 ≤ G ≤ 1,24E
 G ≤ 1,09F
Non utiliséG


Efficacité sonore : bruit de roulement externe du pneu

icone nuisance sonore labellingCrédits photo © : All rights reserved
Le bruit généré par le roulement est un élément qui entre en compte dans l’impact environnemental du pneu, particulièrement en ville. Le résultat mesuré lors du test est comparé à une valeur limite (cette norme sera revue à la baisse d’ici à 2016).

• Bruit externe : l’écart de performance entre deux classes de bruit correspond à 3 dB, soit une diminution ou une augmentation de moitié du niveau sonore.

1 arc : bonne performance. Le niveau du bruit de roulement se situe au moins 3 dB en dessous de la future norme.

2 arcs :
performance correcte. Le niveau du bruit de roulement est conforme à la future norme.

3 arcs :
performance médiocre. Le niveau du bruit de roulement est supérieur à la limite fixée par la future norme mais inférieur au maximum aujourd’hui autorisé.

 

Depuis le 1er novembre 2014, les pneus notés G en efficacité énergétique et notés F en freinage sur sol mouillé sont interdits à la vente. Néanmoins, les pneus fabriqués avant le 1er novembre 2014 pourront être vendus jusqu'à 30 mois après l'entrée en vigueur de la législation, c'est-à-dire, jusqu'au 1er mai 2017. Consultez le Règlement (CE) Nº 661/2009 du Parlement Européen et du Conseil du 13 juillet 2009, Chapitre III, Article 13, Paragraphe 5.