L'étiquetage européen des pneumatiques - Pas de pneus classés AA avant 2013
Center

Pas de pneus classés AA avant 2013

Etiquetage pneus Publié le 28/12/12 par Julien

Inutile de chercher pour l’instant des pneus arborant un double A sur l’étiquette, même dans les gammes des grandes marques. Le législateur européen a mis la barre très haut, notamment en matière d’efficacité énergétique. Les manufacturiers annoncent les premiers pneus AA pour 2013. En attendant, les notes B et C sont tout à fait acceptables.

Pas de pneus avec étiquette AA en 2012 Pas de pneus avec étiquette AA en 2012 - Crédits photo © : rezulteo

L’élévation du niveau de l’offre fait partie des objectifs poursuivis par les promoteurs de l’étiquetage des pneumatiques. Avec ce dispositif, le législateur européen entend inciter les manufacturiers à fabriquer des pneus encore plus sûrs et plus respectueux de l’environnement. C’est pourquoi il a retenu une échelle de notation des performances ambitieuse.

A ce jour, les pneus du marché pouvant revendiquer le double A se comptent sur les doigts d’une main. En outre, ils ne sont disponibles pour le moment que dans un nombre limité de dimensions et n'ont pas encore été soumis à des tests indépendants permettant d'évaluer l'ensemble de leurs performances. 

  • Pirelli a ainsi présenté le Cinturato P7 Blue, pneu AA qui sera disponible en trois dimensions d'ici à la fin de l'année ; 
  • Bridgestone vient de lancer le EP001S, disponible pour commencer en une seule dimension (195/65 R15 91H) ; 
  • Goodyear a présenté un EfficientGrip AA, mais qui est encore un prototype ;
  • Dunlop a dévoilé un BluResponse AA, pneu concept hautes performances noté AA.
  • Michelin, enfin, a présenté son pneu Energy E-V, premier pneu AA monté en série sur une voiture. En l'occurrence la Zoé, la petite voiture électrique de Renault, annoncée pour la fin de l'année.

D’après les relevés que nous avons réalisés, seuls 10% des pneus actuels affichent un A pour le freinage sur sol mouillé (principalement des pneus été) et moins de 0,5%, un A pour l’efficacité énergétique. Ce critère est donc celui qui devrait le plus progresser à l’avenir. En attendant, les pneus classés B et C sont déjà très performants.

Tous les grands manufacturiers consacrent déjà une part importante de leurs dépenses de recherche à la réduction de la résistance au roulement, performance dont dépend directement la consommation de carburant. Il leur reste à présent à stabiliser l’équilibre des performances de ces pneus « verts », afin que l’amélioration de l’efficacité énergétique ne se fasse pas au détriment des autres performances. La course au AA est donc ouverte !