Guide pratique pour bien acheter ses pneus - UTQG / Treadwear : à quoi cela sert-il ?

UTQG/Treadwear : à quoi cela sert-il ?

Bien acheter ses pneus Julien

L'UTQG est une classification des performances des pneumatiques. Un dispositif exigé par le marché américain qui a ses limites en termes de pertinence. Nous allons vous le présenter et vous expliquer pourquoi il ne suffit pas pour évaluer un pneumatique.

UTQG flanc pneu L'UTQG, trois critères d'évaluation d'un pneumatique - Crédits photo © : Yokohama

L'UTQG (Uniform Tire Quality Grading) est obligatoire pour la commercialisation d'un pneu sur le marché américain afin de pouvoir guider le consommateur dans son choix. Si le gouvernement américain contrôlait initialement le dispositif, les valeurs annoncées sont désormais devenues déclaratives. Cela signifie qu'il est toujours possible de les utiliser mais essentiellement pour comparer des produits d'un même fabricant (par exemple, comparer deux pneus de marque Dunlop entre eux), mais pas pour comparer des pneumatiques fabriqués par des manufacturiers différents (par exemple, comparer un pneu Michelin VS un pneu Continental). En effet, les mesures étant réalisées d'après des éléments de comparaison propres à chaque marque de pneumatique

L'UTQG se compose de trois critères permettant d'évaluer les performances d'un pneumatique : 

Informations pneus UTQGCrédits photo © : Cooper

Treadwear

Ce premier critère mesure l'usure de la bande de roulement avec des valeurs allant de 60 à 700 par segment de 20. A titre d'exemple, un pneu avec un treadwear de 100 aura une usure deux fois plus rapide qu'un pneu ayant une valeur de 200. Cela signifie que plus l'indice est élevé, plus la longévité du pneu sera importante.

 

Traction

Cet autre critère évalue la capacité d'un pneu à s'arrêter en ligne droite sur une surface mouillée. La notation va de AA (meilleure note) à C.

 

Température

Ce dernier critère calcule le niveau de résistance d'un pneumatique à la production de chaleur et à sa capacité à la dissiper lors de tests effectués sur un banc de simulation. La notation s'effectue selon un barème allant de A (meilleure note) à C. Le C constituant la valeur minimale acceptable pour une commercialisation sur le marché américain. 

 

En conclusion, ces valeurs ont des portées limitées et ne peuvent en aucun cas remplacer l'étiquetage et surtout les résultats de tests qui sont les seuls éléments permettant d'évaluer les véritables performances d'un produit.