Guide pratique pour bien entretenir ses pneus - Roue de secours : n’oubliez pas la cinquième roue du carrosse !
Center

Roue de secours : n’oubliez pas la cinquième roue du carrosse !

Entretenir ses pneus Julien Taillandier

Souvent négligé, l’entretien de la roue de secours est pourtant essentiel pour qu’elle puisse remplir correctement son rôle en cas de crevaison.

Roue de secours Une roue de secours en bon état et les outils adéquats se révèlent bien utiles en cas de crevaison - Crédits photo © : All Rights Reserved

Beaucoup d’automobilistes ne savent pas où se trouve la roue de secours de leur véhicule. Une source d’énervement le jour où ils crèvent… Avant un grand voyage, la première chose à faire est donc de vérifier son accès.

Le logement de la roue de secours

La majorité des roues de secours se trouvent dans un logement situé sous le plancher du coffre. Certaines se trouvent encore dans un panier fixé sous la voiture. Dans ce cas, il est prudent de s’assurer régulièrement du bon état du filetage du système d’arrimage, car la rouille peut l’attaquer et rendre le déverrouillage impossible.

 

Le type de roue de secours

La taille de plus en plus généreuse des montes de pneus a conduit de nombreux constructeurs à opter pour une roue de secours de type «galette». De faible largeur, celle-ci se loge facilement sous le plancher du coffre. Revers de la médaille, elle ne présente pas les mêmes performances qu’une roue normale. Elle autorise une vitesse maximale de 80 km/h seulement (comme le rappelle l’autocollant appliqué sur la jante) et réclame une conduite précautionneuse. En effet, sa faible largeur introduit un différentiel d’adhérence avec les trois autres pneus du véhicule. Si la galette a été montée sur le côté droit, il conviendra d’être spécialement prudent lors des virages à gauche et inversement. Particulièrement sous la pluie.

 

L’entretien de la roue de secours

La roue de secours a beau être la « cinquième roue du carrosse », elle est une roue comme les autres et doit, à ce titre, faire l’objet d’un entretien régulier.
> Contrôle de pression :
une fois par mois, comme les autres roues.
> Etat général : si votre véhicule a plus de cinq ans, vérifiez que le logement ne marque pas le pneu. Le cas échéant, tournez la roue afin que la zone de contact ne soit pas toujours la même.

 

    Attention au serrage des roues et aux écrous antivols !

    > Si le dernier serrage de roues a été effectué à la visseuse pneumatique, vérifiez que les écrous ne sont pas trop serrés. Vous risquez sinon de ne pas pouvoir les démonter le jour où vous crèverez…
    > Si votre roue est équipée d’écrous antivol, assurez-vous que la douille de démontage se trouve bien dans votre véhicule.