Les tests pour évaluer les performances des pneus - Des pneus passés au crible
Center

Des pneus passés au crible

Tests et essais de pneus

Les pneus qui équipent nos véhicules font l’objet de nombreux tests avant leur mise en production. Ils sont analysés dans toutes les conditions : sur circuit, sur route puis passés au crible par des machines sophistiquées. Leurs caractéristiques sont examinées, qu’elles intéressent la résistance au roulement, le bruit, l’adhérence, l’usure, … Petite revue de détail.

Test de la résistance à l'usure d'un pneu Test de la résistance à l'usure d'un pneu - Crédits photo © : Rezulteo

Test d’endurance

Il mesure la capacité à supporter la charge et la surcharge dans le temps, quelles que soient les conditions météorologiques. Les tests reproduisent des situations ordinaires et anormales de conduite. Les tests sont également réalisés sur des machines où les pneus sont décortiqués de façon à affiner l’étude de la partie endommagée. Des échantillons des gommes constituant le pneu peuvent alors être examinés par des experts chimistes en laboratoire.

 

Test de résistance au roulement

  • La consommation à vitesse stabilisée : 2 véhicules identiques  équipés de pneus ayant une résistance au roulement différente évoluent à vitesse égale. On s’aperçoit alors, qu’une baisse de résistance au roulement produit une baisse de la consommation de carburant.
  • La résistance au roulement peut enfin se mesurer sur une machine qui reproduit les conditions d’utilisation du pneu et prend en compte la charge et la pression. La machine entraine le pneu et mesure l’effort nécessaire pour le maintenir en mouvement et cette force, c’est la force de résistance au roulement.

 

Test d’usure

Ces tests analysent la capacité de la bande de roulement à résister à l’usure et donc mesurent le potentiel kilométrique du pneu. Ils sont effectués en situation réelle par des véhicules identiques qui sillonnent les routes de France en permanence. Après plusieurs milliers de kilomètres, les prototypes sont récupérés, nettoyés, et leur gomme est mesurée et enregistrée. Il reste alors, à analyser les performances, les comparer et valider les choix techniques. Pour des raisons pratiques et économiques, ce type de tests est parfois effectué sur des machines qui reproduisent au plus près, les caractéristiques routières.

 

Test de bruit et de confort

Ils s’effectuent sur circuit ou hors circuit et sur à peu près  tous les types de sols. Sur un revêtement macro-rugueux, qui permet de tester le bruit intérieur et le confort global du véhicule. On passe ensuite, sur un sol lisse qui met plutôt en valeur le bruit des sculptures du pneu et qui est mesuré grâce à des appareils spécifiques. On peut également, placer sur la route des obstacles (barrettes métalliques) qui permettront de contrôler si le pneu absorbe bien les aspérités. Enfin, grâce à des pistes analytiques dotées de capteurs disposés en bord de route, le bruit extérieur et la gêne qu’il occasionne pour les riverains vont être analysés. Ces performances devront respecter les valeurs réglementaires.

 

Test de freinage et d’adhérence

On mesure d’abord, l’adhérence longitudinale qui s’intéresse à la capacité d’un véhicule et de ses pneus à décélérer lors d’un freinage d’urgence en ligne droite. Un véhicule est alors lancé sur une piste sèche ou mouillée puis subi un freinage d’urgence. La distance parcourue par le véhicule lors du freinage mesure la performance de la configuration pneus-véhicule testée. On mesure ensuite, l’adhérence transversale qui exprime la capacité d’un véhicule à suivre une trajectoire circulaire sur sol mouillé. Le véhicule est alors étudié dans des conditions aux limites de l’adhérence. Des situations d’hydroplanage (flaque d’eau de 7mm) sont également analysées de façon à voir la capacité de la voiture à suivre sa trajectoire. Ces tests effectués, les constructeurs pourront décider de l’assemblage final des produits semi-finis qui constitueront le pneumatique dans sa forme finale. Les mêmes tests pourront être faits sur des pneus usés afin d’examiner l’évolution de leurs performances.

 

Test de comportement

Il concerne la sécurité et l’agrément de conduite et mesure la réponse donnée par le véhicule et les pneus aux sollicitations de freinage, d’accélération ou de braquage du volant. Les tests s’effectuent sur sols secs (dans toutes conditions de conduite) et mouillés (diverses conditions d’arrosage). On associe le jugement du conducteur aux informations fournies par des appareils de mesure embarqués.

 

Ces tests sont communs aux manufacturiers les plus connus sur le marché du pneu. Jusqu'à 2012, il n’existait aucune obligation réglementaire de contrôler de façon si exhaustive les pneus. Le Parlement européen a en effet validé un nouveau système d’étiquetage obligatoire. Celui-ci introduit trois critères de notation intéressant l’efficacité en économie de carburant, l’adhérence sur sol mouillé et une indication en décibels du bruit.

Tous les manufacturiers ne possèdent pas des centres d’essais aussi sophistiqués que celui de Ladoux pour Michelin ou celui de Bridgestone, près de Rome. Les manufacturiers plus « exotiques » du marché du pneu ne procèdent pas à de telles batteries de tests, trop couteuses et demandant une connaissance très poussée du produit. Toutefois, les pneus qu’ils mettent sur le marché répondent aux normes réglementaires. On notera tout de même que les recherches de développement des manufacturiers dits Premium portent leurs fruits car les pneus de ces derniers sont très souvent les mieux notés ou les plus plébiscités par les consommateurs ou les instituts de tests indépendants.

Ces tests ne sont que la partie visible du processus de mise sur le marché d’un nouveau pneumatique. Un pneu est constitué de presque 250 produits semi-finis et tous font l’objet d’analyses précises, non seulement en tant qu’élément propre mais aussi en tant que composant du pneu.