Guide pratique du pneu en hiver - La conduite en hiver
Center

La conduite en hiver

Vos pneus en hiver Julien

Neige fraîche, neige fondante, verglas : même si les pneus hiver vous apportent des garanties d’adhérence et de motricité, vous devez adapter votre conduite à l’état de la chaussée. Voici quelques conseils de base pour limiter les risques de dérapage incontrôlé.

Route dans paysage hivernale Conduire en hiver demande des réflexes différents - Crédits photo © : All Rights Reserved

Soyez conscient de vos limites

Un bon conducteur n’est pas celui qui sait rattraper son véhicule, mais celui qui évite de perdre le contact avec la chaussée. En hiver, la première règle est donc de réduire sa vitesse


Anticipez le freinage

Lorsque la chaussée est glissante, un freinage brutal provoque immanquablement une perte de contrôle du véhicule. Pour éviter de vous retrouver dans cette situation, conservez une distance de sécurité suffisante et évitez les changements de direction brusques.


Doucement sur l’accélérateur !

Autre règle : accélérez progressivement pour éviter le patinage des roues motrices. Si vous sentez que vous perdez l’adhérence, passez une vitesse supérieure. La force appliquée aux roues diminuera aussitôt et vous retrouverez le grip. Procédez de la même manière dans les pentes fortes.


De la légèreté dans les virages

Là encore, l’anticipation est primordiale. Ralentissez en amont du virage, lorsque la route est encore droite. Prenez la courbe à allure réduite en tournant le volant avec légèreté. En sortie de courbe, accélérez progressivement sans à-coups.


Que faire en cas de perte d’adhérence ?

Si, malgré ces précautions, votre voiture part en dérapage, vous avez encore une chance d’en reprendre le contrôle. A une condition : ne jamais quitter la route des yeux. En effet, si vous fixez un obstacle, vous aurez toutes les chances de le heurter…


> Véhicule à traction
(roues avant motrices)

  • Si un freinage brusque est à l'origine de la perte contrôle, relâchez la pédale de frein.
  • Si les roues avant ont perdu le contact avec la chaussée, relâchez légèrement l'accélérateur et appuyez sur la pédale d'embrayage afin de donner plus de poids au train avant.
  • Une fois le contrôle retrouvé, adoptez une conduite plus adaptée !


> Véhicule à propulsion
(roues arrière motrices)

  • Si un freinage brusque est à l'origine du dérapage, relâchez complètement la pédale de frein.
  • Si les roues arrière ont perdu leur adhérence, jouez avec l'accélérateur et l’embrayage afin de la retrouver.
  • Pour reprendre la maîtrise du véhicule, tournez doucement le volant dans la direction où vous voulez aller.
  • Une fois le contrôle retrouvé, conduisez à une vitesse plus raisonnable !

 

Avec ou sans antipatinage ?

De plus en plus de véhicules sont équipés d’un système antipatinage actif (ASR). Au démarrage, celui-ci diminue le couple appliqué à la roue qui commence à patiner pour l’appliquer à l’autre. Il permet ainsi d’améliorer le départ sur neige ou verglas. Cependant, il arrive que la roue qui était motrice perde à son tour son adhérence. L’ASR réduit alors la puissance du moteur jusqu’à ce que les roues retrouvent leur adhérence. En cas de surface particulièrement glissante, la limite de patinage peut être tellement basse qu’il ne reste plus assez de couple moteur pour faire démarrer la voiture. Le seul moyen de s’en sortir est alors de débrayer l’ASR.