Pneus hiver : conseils pratiques pour rouler en toute sécurité - Bien conduire une voiture sportive en hiver
Center

Bien conduire une voiture sportive en hiver

Pneus hiver Publié le 22/11/10 par E. Crébessègues

Les conseils de Philippe Ullmann, pilote chez ASP Compétition et animateur de stages de pilotage, pour conduire en toute sécurité sa voiture sportive sur les routes hivernales.

Photo du pilote Philippe Ullman Crédits photo © : Etienne Crébessègues

 

Avec véhicule puissant et nerveux, il faut redoubler de vigilance à tous les niveaux. En effet, à l’accélération comme au freinage, les risques de pertes de contrôle sont démultipliés. Plus qu’avec une voiture ordinaire, vous anticiperez votre freinage et adopterez une conduite légère. Vous porterez votre regard au loin pour récolter un maximum d’informations sur l’état de la chaussée.

 

Soyez conscient de vos limites

Un bon conducteur n’est pas celui qui sait rattraper son véhicule, mais celui qui évite de perdre le contact avec la chaussée. A partir du moment où vous commencez à glisser et à quitter votre trajectoire, c’est que vous avez fait une faute de conduite. Et en compétition comme sur route, elle peut être à l’origine d’un accident grave.

 

Anticipez le freinage

Sur chaussée glissante, un freinage brutal provoque immanquablement une perte de contrôle. Conservez donc une distance de sécurité suffisante et évitez les changements de direction brusques qui peuvent entraîner un freinage d’urgence.

 

Doucement sur l’accélérateur

Pour éviter le patinage des roues motrices, accélérez progressivement. Si malgré cette précaution vous sentez que vous perdez l’adhérence, passez une vitesse supérieure. La force appliquée aux roues diminuera aussitôt et vous retrouverez le grip. Procédez de la même manière dans les pentes fortes. 

 

De la légèreté dans les virages

Là encore, l’anticipation est primordiale. Ralentissez toujours en amont du virage, lorsque la route est encore droite. Prenez la courbe à allure réduite en tournant le volant avec légèreté. En sortie de courbe, accélérez progressivement sans à-coups. 

 

Que faire en cas de perte d’adhérence ?

Afin de rattraper une erreur de pilotage, il convient de procéder comme suit sans jamais quitter la route des yeux. N’oubliez pas : si vous fixez un obstacle, vous aurez toutes les chances de le heurter.

> Véhicule à propulsion (roues arrière motrices)

  • Si un freinage brusque est à l'origine du dérapage, relâchez complètement la pédale de frein.
  • Si les roues arrière ont perdu leur adhérence, jouez avec l'accélérateur et l’embrayage afin de la retrouver.
  • Pour reprendre la maîtrise du véhicule,  tournez doucement le volant dans la direction où vous voulez aller.
  • Une fois le contrôle retrouvé, conduisez à une vitesse plus raisonnable ! 

> Véhicule à traction (roues avant motrices) 

  • Si un freinage brusque est à l'origine de la perte contrôle, relâchez la pédale de frein.
  • Si les roues avant ont perdu le contact avec la chaussée, relâchez légèrement l'accélérateur et appuyez sur la pédale d'embrayage afin de donner plus de poids au train avant.
  • Une fois le contrôle retrouvé, adoptez une conduite plus adaptée !

Ces conseils sont donnés à titre indicatif et ne sauraient engager la responsabilité de rezulteo. 

 

Lire aussi

Les pneus hiver pour les voiture sportives

 

Philippe Ullmann, un pilote confirmé

 Quelle est la conduite idéale en hiver ? Que faire quand son véhicule perd de l’adhérence ? Pour répondre à ces questions, Rezulteo est allé prendre conseil auprès de Philippe Ullmann, pilote de l'écurie ASP Competition. Engagé en GT depuis 1998 et en V de V, le team à de nombreuses victoires à son actif, notamment la Coupe de France (2003).

A côté de son activité de compétition, Philippe Ullmann organise des stages de pilotage sur circuit. Plus d’infos sur www.asp-competition.fr