Nouveaux pneus : l'actualité produit des manufacturiers - Pneu anti-crevaison Finixx : arnaque ou miracle ?
Center

Pneu anti-crevaison Finixx : arnaque ou miracle ?

Nouveaux pneus Publié le 16/06/10 par Julien

Lors de notre visite à la Mecque du pneu (Reifen – Essen), nous avons rencontré une marque thaïlandaise ambitieuse, mettant en avant une technologie soit disant innovante qui empêcherait la crevaison des pneumatiques.

Pneu anti-crevaison Finixx Pneu anti-crevaison Finixx - Crédits photo © : rezulteo

La démonstration pourrait être impressionnante au premier abord : On nous propose de planter un clou dans le pneu, de le retirer, et ensuite de placer la partie du pneu meurtrie dans l'eau pour voir si des bulles s'échappent. Bien sur rien ne se passe.

La technologie est simple, il s'agit d'une couche placée à l'intérieur de la bande de roulement sous la forme d'une pâte gluante. Elle agit comme une bombe anti-crevaison, en colmatant immédiatement les perforations.

Pneus anti-crevaison FinixxCrédits photo © : rezulteo
Alors révolution? Pas vraiment quand on sait que cette technologie à plus de 30 ans, et que certains grands manufacturiers ont déjà exploré cette voie sans grand succès. Kléber avec le Protectis, Continental avec le Sealant, et Goodyear avec le Duraseal.

Pourquoi ce procédé n'a pas été plus développé? Et bien c'est tout bête, mais à ce jour la majorité des crevaisons ne sont pas le fruit d'une perforation de la bande de roulement, mais viennent d'une détérioration du flanc des pneus : trottoirs, nids de poule etc... Et malheureusement cette technologie n'est pas applicable aux flancs.

Sans compter qu'elle entraine quelques contraintes non négligeables :

  • Une certaine difficulté pour équilibrer ces pneus.
  • La couche intérieure durcit avec le temps, et devient moins efficace au fil des kilomètres
  • Pneu plus lourd
  • Plus de résistance au roulement, rendement énergétique moins bon
  • Plus chère

Alors Miracle? Pas vraiment

Arnaque? Non plus

Cette technologie fonctionne bien, mais en se reportant aux statistiques pures et aux contraintes de ce pneumatique, son achat ne semble pas franchement cohérent et ressemble à une fausse bonne idée.