Nouveaux pneus : l'actualité produit des manufacturiers - Pneus hiver Toyo : l'essai par Rezulteo
Center

Pneus hiver Toyo : l'essai par Rezulteo

Nouveaux pneus Publié le 25/02/14 par Julien

Toyo est un manufacturier dont la notoriété repose massivement sur ses gammes sportives. Une injustice que le fabricant japonais souhaitait rétablir en nous présentant ses nouvelles gammes hiver afin que nous puissions les comparer aux leaders du marché.

Toyo Tests Snowprox Rezulteo teste trois nouveaux pneus hiver Toyo sur circuit ! - Crédits photo © : rezulteo

L'ADN du manufacturier Toyo est emprunt de passion automobile. S'il développe et élargit ses gammes avec des produits tels que le NanoEnergy depuis quelques années, les gammes 4x4 et sportives sont des références dans les communautés dédiées.

C'est tout naturellement que la gamme Proxes s'est imposée chez les propriétaires de véhicules sportifs, et notamment chez les pratiquants de track-days avec l'incontournable Proxes R888. Un pneu aussi connu pour son design agressif que pour son grip hors du commun

Toyo, par l'intermédiaire de son importateur français Dipropneu, nous a convié sur le circuit de Val Thorens pour nous démontrer qu'au-delà des gammes sportives, le manufacturier japonais était également pertinent dans le domaine des pneus hiver et nordique.

Le challenge était d'autant plus relevé, que Toyo a souhaité nous offrir une confrontation directe avec les produits Nokian et Continental, dont les prestations hivernales font office de référence.

Trois produits nous ont été proposés à l'essai, que nous vous présentons du plus polyvalent à celui destiné à l'utilisation nordique la plus extrême : Snow Prox S943, Observe GSi-5 et Observe G3-Ice.

 

Snow Prox S943 : un pneu hiver à usage routier

Toyo VolkswagenCrédits photo © : rezulteo

Notre essai débute avec le pneu phare de la gamme hiver Toyo : le S943. Ce pneu destiné aux véhicules compacts, berlines et moyennes berlines est disponible dans 42 dimensions allant du 14 au 17 pouces.

Il propose les dernières évolutions technologiques du manufacturier, avec un nouveau mélange permettant d'abaisser la résistance au roulement et d'offrir une rigidité de gomme constante quelque soit la température.

La bande de roulement se distingue par de larges canaux longitudinaux pour une bonne évacuation de l'eau et la neige.

Pour nous permettre d'évaluer les performances de ce pneumatique, Toyo avait choisi de le mettre en opposition au Continental ContiWinterContact TS 830 P en 225/45R17 91H sur une VW Golf VII sous la forme d'un roulage libre sur une piste recouverte de neige fraîche.

Il faut reconnaître que dans ces conditions les performances de ces deux pneumatiques sont très proches. Un point positif pour le Toyo qui faisait office d'outsider dans cette confrontation.

Le Continental se distingue par une bonne stabilité mais demande plus d'angle volant que le Toyo qui se démarque par une excellente motricité. Dans un cas comme dans l'autre, ces pneus offrent de bonnes performances et il aurait fallut que nous puissions les comparer dans d'autres circonstances (asphalte, sol sec et mouillé etc...) pour les départager réellement

 

Observe GSi-5, un pneu pour conditions rigoureuses

Toyo test Hakkapeliitta RCrédits photo © : rezulteo

Avec le GSi-5, on passe sur un produit, plus typé, clairement orienté pour les hivers rigoureux et un usage régulier sur revêtement neigeux.

Destiné à des berlines, 4x4 et SUV, nous avons eu l'occasion de le confronter à une référence, le Nokian Hakkapeliitta R, en utilisant un véhicule à transmission intégrale permanente (Audi Q5 Quattro).

Le parcours qui nous est offert pour essayer successivement ces pneumatiques est un slalom en pente. Recouvert de neige fraîche et de glace par endroit, il permet de mettre en avant des pneumatiques offrant une belle rigueur et une bonne constance. Le Nokian est très précis, mais le Toyo s'avère stable avec une bonne balance entre les essieux avant et arrière.

D'une manière générale, les performances sont proches, même si ces pneumatiques s'expriment de façon différente.

Impossible toutefois d'en déduire une quelconque hiérarchie, on retiendra seulement les performances surprenantes du Toyo qui se targue de venir concurrencer un pneu hiver de référence. 

 

Observe G3-Ice, pour les conditions extrêmes

Toyo Test AudiCrédits photo © : rezulteo

Notre essai se termine avec le pneu hiver, le plus extrême de la gamme Toyo : l'Observe G3-Ice, un pneu nordique cloutable.

Dernier né de la gamme il se distingue par son gros bagage technologique. A commencer par l'implantation des clous afin d'améliorer la traction et la réduction du volume sonore.

Disponible sans ou avec clous, c'est dans cette dernière configuration que nous avons eu l'occasion de l'essayer et de le comparer, une nouvelle fois, à un pilier de la catégorie, le Nokian Hakkappelitta 7 clouté

Le véhicule utilisé pour ces essais est une Audi A4 (traction avant) et le module nous servant de base de test est un slalom sur la glace. Un véritable juge de paix pour le Toyo qui se montre moins incisif que le Nokian mais également plus neutre et rassurant. Dans ces conditions, le Toyo se montre supérieur, s'il est moins précis, il reste plus facilement maîtrisable et offre une efficacité générale bien supérieure. Des ressentis traduisant des orientations de conception différentes, mais une rigueur de développement commune.