Pneus sportifs et ultra haute performance, pneu et compétition - 24 Heures du Mans : 15e victoire consécutive pour Michelin
Center

24 Heures du Mans : 15e victoire consécutive pour Michelin

Sport Publié le 19/06/12 par Julien

En remportant la 80e édition des 24 Heures du Mans, Audi offre à Michelin sa 15e victoire consécutive à la plus célèbre course d’endurance du monde. Les deux partenaires innovent ensemble depuis 2000. En 2006, Michelin avait développé des pneus spécifiques pour les Audi utilisant la technologie diesel. Cette année, Audi a demandé à son partenaire d’équiper ses prototypes hybrides diesel-électriques. Un tandem gagnant puisque deux Audi R18 e-tron quattro finissent sur le podium.

24 Heures du Mans 2012 : victoire de l'Audi R18 e-tron quattro Crédits photo © : Michelin

L’équipage constitué par André Lotterer, Marcel Fassler et Benoît Tréluyer sur Audi R18 e-tron quattro s’est donc imposé pour la deuxième année consécutive aux 24 Heures du Mans. Grâce à cette victoire, Audi et Michelin remportent leur 5e triplé au Mans depuis 2000 !

́Michelin équipait 32 des 56 voitures aux 24 Heures du Mans.Crédits photo © : Michelin

Pour cette 80e édition des 24 Heures du Mans, le manufacturier s’était fixé des objectifs ambitieux :

  1. Remporter une 15e victoire consécutive au Mans. Aucun autre manufacturier n’avait réussi à ce jour une si belle série. Par cette constance dans le succès, Michelin souhaitait prouver la justesse de sa stratégie, fondée sur une collaboration étroite avec ses partenaires et une amélioration continue de ses produits. Mission accomplie.

  2. Accompagner Audi et Toyota dans la voie de l’hybride de compétition. En 2006, Michelin avait conçu des pneus spéciaux pour faire triompher au Mans la technologie diesel adoptée par Audi. Cette année, Michelin équipait deux des plus grands groupes automobiles du monde qui avaient fait le choix de l’hybride de compétition : Audi et Toyota. Le premier avait opté pour une voiture hybride diesel-électrique à traction avant (l’Audi e-tron quattro) ; le second faisait son retour au Mans avec un prototype hybride essence-électrique à traction arrière (la Toyota TS030 Hybrid).

  3. Quadrupler voire quintupler les relais en catégorie LMP1. Il y a deux ans, le pilote Anthony Davidson avait réalisé le quadruple relais le plus rapide de l’histoire du Mans : 627 km parcourus à la vitesse de 243 km/h de moyenne avec le même train de pneus Michelin sur sa Peugeot 908 HDI FAP. En 2011, l’Audi R18 TDI n°2 s’était imposée grâce notamment à un quintuple relais de Benoît Tréluyer avec le même train de pneumatiques Michelin (55 tours, soit 750 km sans changer de pneus). Cette année, Michelin a offert à ses partenaires LMP1 la possibilité de quadrupler, voire de quintupler les relais - y compris avec les prototypes (Audi R18 ultra et e-tron quattro, Toyota TS030 Hybrid, Dome S102.5...).

  4. Rester la référence en catégorie grand tourisme endurance. En 2012, Michelin a ciblé ses efforts sur les catégories LMP1 et LMGTE. En raison de leur poids, de leurs performances et de leurs caractéristiques techniques, les voitures Grand Tourisme Endurance sont très exigeantes pour les pneus. Elles réclament des produits spécifiques, résultat de plusieurs années d’expérience et d’un long travail de développement. Celui-ci bénéficie directement aux pneus de série destinés aux modèles sportifs comme le Michelin Pilot Sport et le Michelin Pilot Super Sport.


    Michelin a développé des pneus spéciaux pour la Nissan DeltawingCrédits photo © : Michelin

  5. Explorer le futur avec la Nissan Deltawing. Le prototype Nissan-DeltaWing, qui participait aux 24 Heures du Mans dans la catégorie «expérimentale», obéissait aux principes de la basse consommation : moins de poids, moins de carburant, moins de puissance pour des performances équivalentes aux autres bolides. Pour la Nissan DeltaWing, Michelin a donc conçu des pneus avant trois fois moins larges et deux fois moins lourds que les pneus classiques, mais capables de rouler à 300 km/h et d’offrir une longévité deux fois supérieure aux pneus des LMP1. Lors de la journée de test, la Nissan DeltaWing a ainsi bouclé 53 tours (722 km) avec le même train de pneus

 

> Revivez les 24 Heures du Mans 2012 sur le site Le Mans Live.

       

        Michelin invente le pneu slick qui roule sur piste mouilléeCrédits photo © : Michelin

        Michelin invente le pneu slick qui roule sur piste mouillée

        Michelin a étrenné sur le circuit du Mans son nouveau pneu hybride «slick intermédiaire», destiné aux voitures de la catégorie LM P1. Développé en dimension 36/71-18 pour le train avant et en 37/71-18 pour l’arrière, ce pneu de compétition permet de rouler sur asphalte mouillé ou humide aussi bien qu'en présence de secteurs de piste sèche. Il  remplace ainsi les pneus « intermédiaires » sculptés.