Pneus sportifs et ultra haute performance, pneu et compétition - 24 Heures du Nürburgring : la course
Center

24 Heures du Nürburgring : la course

Sport Publié le 24/04/12 par Julien

Les 24 heures du Nürburgring sont l’une des épreuves d’endurance les plus difficiles au monde. En raison de la spécificité du tracé, cette course bénéficie de caractéristiques incroyables que le manufacturier Michelin nous a permis de vivre de l’intérieur.

photo 24h nurburgring de nuit Crédits photo © : © rezulteo

La course, qui s’est déroulée les 19 et 20 mai 2012, emprunte la mythique Nordschleife (boucle du Nord) et le circuit moderne de F1 en version courte. Cette configuration permet de bénéficier d’un parcours de 25,378 km : un record mondial de longueur !

photo circuit nurburgringCrédits photo © : © rezulteo

Pourtant, le mythe du Nürburgring ne repose pas sur sa longueur mais sur sa dangerosité et sur son exigence. Lorsqu’on lui demande son avis sur ce circuit, l'ancien champion du monde Jackie Stewart a l'habitude de répondre : « Si un pilote vous dit qu’il n’a pas peur sur le Ring, soit il ment, soit il ne va pas assez vite ! »

Les 24 Heures du Ring sont à ce jour la dernière compétition qui emprunte encore la Nordschleife. Elle est donc chère aux amateurs de sport automobile et s’adresse à des pilotes purs et durs à la recherche d’un véritable défi d’équipe et mécanique.

La course est ouverte à des niveaux et des budgets très disparates, avec des teams privés de pointe mais également des amateurs avec des voitures de course beaucoup plus modestes. Au total, on recensait 240 équipages à l’assaut de l’enfer vert.

photo depart 24h nurburgringCrédits photo © :

Sur la ligne de départ de cette 40e édition, la majorité des constructeurs allemands avaient répondu présent. On notait une forte délégation d’Audi R8, de Porsche, à travers notamment l’incontournable préparateur Manthey Racing, sans oublier les Mercedes SLS AMG, et les BMW Z4 GT3. La liste n’est pas exhaustive. De nombreux autres véhicules plus exotiques se présentaient sur la ligne de départ, à l’image des McLaren MP4-12C, Nissan GT-R, Peugeot RCZ, Honda S2000. Audi TT, BMW M3..

photo départ 24h nurburgringCrédits photo © : © rezulteo

Si l’épreuve a été remportée par l’Audi R8 LMS, on retiendra surtout l’excellente 4e place du Z4 du Marc VDS Racing, un résultat impressionnant pour une première participation. Mais également la prestation honorable du team du créateur du jeu vidéo Gran Turismo,  Kazunori Yamauchi, qui termine à la 30e place et premier de son groupe.

Au-delà des résultats, c’est l’implication des pilotes et l’abnégation des teams qui forcent le respect. La logistique et la gestion des consommables a été des plus rigoureuses. Les quelque 160 virages parcourus pendant 24 heures nécessitent une excellente gestion des gommes afin de pouvoir maintenir une cadence régulière et gérer les éventuels changements climatiques. En effet, chaque écart de trajectoire peut se payer le prix fort étant donné l’absence de dégagements dans des portions du circuit très rapides. Toutefois, malgré de nombreux accidents, aucun dommage physique n’a été à déplorer.

Photo accident 24h nurburgringCrédits photo © : © rezulteo

Lire aussi :
> 4 questions à Philippe Mussati, directeur compétition client chez Michelin
> 24 Heures du Nürburgring : Porsche et Michelin, une association détonnante