Pneus sportifs et ultra haute performance, pneu et compétition - 24h du Mans : au plus près de la course avec Michelin
Center

24h du Mans : au plus près de la course avec Michelin

Sport Publié le 01/07/14 par Meven Royo

Pour la 82ème édition des mythiques 24h du Mans, nous avons été invités par le manufacturier Michelin à vivre la course au plus près mais aussi à comprendre les enjeux des pneumatiques dans une telle compétition.

Porsche 911 RSR, pit alanından ayrılıyor Porsche 911 RSR, Le Mans 24 Saat Yarışları pistinin pit alanından ayrılırken (Bu anı yakalamak için Rezulteo da oradaydı) - Crédits photo © : rezulteo

Michelin et le Mans : une histoire commune

La première édition des 24 Heures du Mans a été remportée en 1923 par Mans René Leonard et André Lagache à bord de leur Chenard & Walcker Sport équipée de pneus Michelin. Et depuis l’histoire du manufacturier n’a fait que se mêler à celle de la course, de telle sorte que les 2 sont désormais indissociables. Les 24h du Mans ont représenté et représentent encore un laboratoire d’expérience extraordinaire mis à disposition des constructeurs automobiles pour tester de nouvelles technologies, proposer des concepts avant-gardistes, créer des designs toujours plus novateurs... Et il en est de même pour les pneus et Michelin.

 

Un travail digne de la Haute Couture

Lors d’une telle compétition basée sur l’endurance, une mauvaise gestion des pneus peut vous faire perdre la course. Comme le dit l’adage : la course se gagne sur le circuit, mais se perd dans les stands. Le rôle des manufacturiers est donc clé. Michelin nous a permis de découvrir l'envers du décor à travers la visite de ses ateliers. Et pour mieux appréhender ce lieu si particulier où le calme et la rigueur peuvent laisser place à frénésie générale en un instant, nous avons eu un guide de choix : Fabienne Gardy, responsable de l’Ecole du pneu à Clermont-Ferrand.

Visite guidée des ateliers Michelin Crédits photo © : rezulteo

7000. Il s’agit du nombre de pneus qui ont été produits par Michelin pour les besoins de cette course. Et ce ne sont pas moins de 17 semi-remorques qui ont dû les transporter… on commence à réaliser le challenge que cela représente. En sachant que tous ces pneumatiques ne sont pas identiques... Les teams travaillent en étroite collaboration avec les techniciens experts de Michelin (un par équipe) afin de développer des pneumatiques optimisés pour chaque voiture, en fonction de la géométrie, de la suspension, des pilotes… (Notons que par souci d'équité, n’importe quel concurrent peut demander les pneus d’un autre pour les tester). Ces techniciens sont sur la conception des pneus avant même que certains des véhicules ne soient conçus ! Pour illustrer ce travail digne de la Haute Couture, voici une photo des pneus pluie du prototype 100% électrique de Nissan (la ZEOD RC) qui sont creusés à la main

Les pneus pluie de la ZEOD RC taillé à la mainCrédits photo © : rezulteo

Ce que nous retiendrons de cette visite ce sont d’abord l'implication et la passion que dégagent les équipes Michelin. Puis, dans un deuxième temps, l’engagement du manufacturier clermontois dans la compétition. La victoire n’est pas l’objectif principal pour le manufacturier siglé Bibendum. En effet, Michelin utilise l’expérience du circuit pour créer un véritable transfert technologique de l’univers de la compétition vers celui du pneu tourisme. Au final, de nombreuses technologies créées et conçues au Mans se retrouvent dans les pneus tourisme. 

>> Voir les photos de la visite de l’atelier

 

Notre expérience des 24h du Mans

Après le tour dans les ateliers Michelin, nous nous sommes rendus sur les stands où la tension et l’excitation étaient palpables à seulement quelques heures du départ. De nombreux spectateurs étaient présents pour admirer au plus près les bolides de course.

 

Crédits photo © :
 

 

Après la visite de l’atelier, nous retournons à l’hospitalité Michelin où la vue sur le circuit est imprenable. Cette dernière étant située à une dizaine de mètres de la piste.

 

Crédits photo © :
 

 

Pour le départ de la course à 15h, nous nous rendons dans la loge privée de Michelin située juste au dessus de la ligne de départ. Un spot idéal pour apprécier le lancement des 24h du Mans, pour ressentir la ferveur et l’excitation du public, ainsi que celles des équipes. Une fois la course lancée et les premiers tours passés, nous nous envolons dans un lieu bien différent mais tout aussi privilégié pour observer la course et surtout, surtout le circuit…

 

Les 24h du Mans se vivent heure par heure et cela même la nuit. Pour ne rien manquer de la course nous sommes restés éveillés toute la nuit (voir la preuve en image ci-dessous), ce qui nous a permis d’assister en direct à l’un des tournants de la course. C’est aux alentours de 5h du matin que l’équipe Toyota de Nakajima (dominant la course jusque-là) a subi un incident technique les forçant à déclarer forfait et permettant ainsi à Audi et à Porsche de se positionner dans le trio de tête.

Classement à la moitié de la courseCrédits photo © : rezulteo

 

Dans la matinée suivante, nous avons pu suivre la course à deux endroits mythiques de la course : la première chicane des Hunaudières et le virage Porsche.

 

Crédits photo © :
 

 

Pour l’arrivée de la course, nous étions bien-sûr retournés à la loge pour profiter au mieux du spectacle, de la ferveur des spectateurs et de la joie d’Audi qui remporte la course pour la 5ème fois consécutive avec un doublé en 1ère et 2ème position.

Pour finir, voici le petit mot de la fin : que l’on soit fan d’automobile ou non, les 24h du Mans sont un événement unique et atypique qui sait rassembler petits et grands…  Un conseil : si vous avez l’occasion d’y participer, n’hésitez pas une minute de plus !