Pneus sportifs et ultra haute performance, pneu et compétition - F1 - Grand Prix de Singapour : du grand spectacle
Center

F1 - Grand Prix de Singapour : du grand spectacle

Sport Publié le 27/09/11 par Julien

Il était annoncé comme difficile : le Grand Prix de Singapour a tenu ses promesses. Bagarres, dépassements, revirements : il n’a manqué aucun des ingrédients d’un grand spectacle. Retour sur une course où les pneus ont joué un rôle essentiel.

Grand Prix de Singapour 2011 Crédits photo © : Pirelli

Paul Hembery est satisfait : encore une fois, ses pneus ont assuré le spectacle. « C’était une des courses les plus compliquées en termes de stratégie, se félicite le directeur technique de Pirelli. Nous avons pu voir une large palette de tactiques du côté des équipes. » Effectivement, l’écart d’environ 1 seconde au tour entre pneus tendres et pneus super tendres a donné lieu à des bagarres homériques et de nombreux dépassements.

Encore une fois, Sébastian Vettel a été le plus fort. Le jeune champion a mené une course admirable avec une parfaite gestion des pneumatiques et une stratégie hors pair. Il n’est plus désormais qu’à un point du sacre.

Parmi les autres faits d’armes de ce grand prix, on retiendra bien sûr l’accrochage entre Hamilton et Massa, qui a suscité après la course quelques échanges virulents par médias interposés entre les deux pilotes. Mais la course impressionnante de maîtrise de Paul di Resta n’est pas non plus passée inaperçue. Contrairement à la plupart des pilotes, le jeune Ecossais de Force India avait choisi de prendre le départ de la course avec des pneus tendres, ce qui lui a permis de boucler 19 tours avant son premier relai. Il a ensuite chaussé des pneus supertendres pendant 10 tours et terminé avec des pneus tendres. Une stratégie payante puisque qu’il termine premier des pilotes qui n’ont marqué que deux arrêts aux stands et réalise par la même occasion le meilleur résultat de sa carrière (6e position).