Pneus sportifs et ultra haute performance, pneu et compétition - F1 - Grand prix de Turquie : le nombre d’arrêts aux stands remis en question
Center

F1 - Grand prix de Turquie : le nombre d’arrêts aux stands remis en question

Sport Publié le 12/05/11 par Julien

Le Grand Prix de Turquie a été d’une intensité incontestable. Le rythme élevé a été ponctué par 81 arrêts aux stands, soit 4 en moyenne par voiture. Un nombre trop élevé pour certains observateurs.

Photo d'un pneu F1 Pirelli Crédits photo © : rezulteo

Cette quatrième manche de la saison a été forte en rebondissement. Outre la nouvelle performance extraordinaire de Sébastian Vettel, on retiendra surtout le retour de Fernando Alonso sur le devant de la scène

Du côté des pneumatiques, la majorité des écuries semblent s’être familiarisées avec les caractéristiques des pneus Pirelli. L’endurance, le feeling et les performances semblent être des variables assimilées par les pilotes, qui n’ont pas effectués de retours particuliers sur les pneus. Pourtant l’interminable virage numéro 8 et les incroyables contraintes qu’il engendre était un point susceptible de mettre les enveloppes Pirelli en défaut.

Certains observateurs ont toutefois soulignés que le manque d’endurance des pneus Pirelli engendrait un nombre trop important d’arrêts aux stands. A l’image de la Scuderia Ferrari soulignant le danger potentiel d’une telle animation dans les stands et en insistant sur le fait que tous les circuits ne bénéficient pas des infrastructures suffisantes pour absorber ce trafic en maintenant un bon niveau de sécurité.

Du côté des spectateurs tout n’est toujours pas évident à suivre, et l’évolution parfois rapide du classement général peut semer le trouble, au profit bien sûr d’une course haletante.