Pneus sportifs et ultra haute performance, pneu et compétition - F1 - Grand Prix d’Espagne : le nouveau pneu dur de Pirelli n'a pas fait l’unanimité
Center

F1 - Grand Prix d’Espagne : le nouveau pneu dur de Pirelli n'a pas fait l’unanimité

Sport Publié le 25/05/11 par Julien

Le nouveau pneu dur de Pirelli devait favoriser le spectacle. Il a surtout dérouté les pilotes, qui se sont empressés de le critiquer. Chez Pirelli, on s'étonne d'entendre ces réactions aussi tardivement alors que le pneu a été évalué en Malaisie et en Turquie.

Stand au grand prix d'Espagne Crédits photo © : Pirelli

Lewis Hamilton (McLaren) avait qualifié le nouveau pneu dur de Pirelli de "désastre" à l'issue des essais. Il a été rejoint après la course par Fernando Alonso, un peu amer de sa cinquième place alors qu'il avait viré en tête à la sortie du premier virage. Le pilote de Ferrari a trouvé que le nouveau pneu dur était moins adhérent, plus lent et moins résistant que le précédent.

La réponse de Pirelli ne s’est pas fait attendre. Paul Embery, le patron de la direction Motorsport, a rappelé que ce pneu était censé creuser un écart plus important avec le pneu à gomme tendre, tout en permettant de simplifier les stratégies de course. Avant d'ajouter qu'il regrettait que les pilotes ne se soient pas exprimés plus tôt, à l'occasion des séances d’essais de Malaisie et de Turquie. Leurs réactions auraient été, selon lui, l’occasion d’échanger sur le développement technique du pneu.

Une chose est sûre : le nouveau pneu dur de Pirelli réclame une vraie finesse de pilotage. Même Sébastien Vettel, qui a remporté à Barcelone son quatrième grand prix de la saison, le reconnaît. Le pilote de Red Bull Racing a expliqué qu'il avait dû rouler sur le fil du rasoir durant toute la course afin de préserver ses pneumatiques.

Mais on est déjà passé à autre chose. Les prochains grands prix vont faire parler les gommes tendres. A commencer par celui de Monaco. La course vedette de la saison ne supporte en effet aucune approximation en raison d'une absence quasi-totale de dégagements. Dimanche, les problèmes d'endurance des pneumatiques se paieront au prix fort.

Grand Prix d'Espagne

PiloteEcuriePoints
1VettelRed Bull Racing25
2HamiltonMcLaren18
3ButtonMcLaren15
4WebberRed Bull Racing12
5AlonsoFerrari10
6SchumacherMercedes8
7RosbergMercedes6
8HeldfeldRenault4
9PerezSauber2
10KobayashiSauber1
Championnat du monde des pilotes

PiloteEcuriePoints
1VettelRed Bull Racing118
2HamiltonMcLaren77
3WebberRed Bull Racing67
4ButtonMcLaren61
5AlonsoFerrari51
6RosbergMercedes26
7HeldfeldRenault25
8Massa
Ferrari24
9PetrovRenault21
10SchumacherMercedes14