Pneus sportifs et ultra haute performance, pneu et compétition - Formule 1 : Suzuka, mission aquaplaning !
Center

Formule 1 : Suzuka, mission aquaplaning !

Sport Publié le 11/10/10 par Julien

Les essais du grand prix de Suzuka se sont déroulés sous des trombes d’eau. Des conditions tellement difficiles que le planning a été modifié et le pneu mousson fortement évoqué.

Webber en pole position sous la pluie Crédits photo © : All rights reserved

Chez Bridgestone on était parfaitement conscient que le pneu pluie n’allait pas pouvoir venir à bout d’une telle quantité d’eau, comme le confirme Hirohide Hamashima : « Notre pneu pluie peut évacuer 61 litres d’eau par seconde lorsque la F1 roule à 300 km/h, mais cet après-midi  (samedi) il y avait trop d’eau, même pour ces pneus là », « Chaque pilote a effectué au moins un tour, et tous ont signalé de l’aquaplaning en raison du nombre de flaques d’eau profondes et des rigoles sur la piste. La décision de reporter les qualifications a été la bonne car c’était vraiment trop humide, même pour notre pneu pluie ».

Plusieurs pilotes ont commenté les difficultés rencontrées sur la piste, à commencer par Jarno Trulli : « Il y a l’aquaplaning. Il y a aussi le fait que les pneus n’adhèrent pas lorsqu’il y a autant d’eau. Les voitures actuelles sont habituées à aller vite. Donc plus la vitesse est basse, plus une formule 1 est difficile à conduire ».

Par conséquent certaines voix commencent à s’élever comme celle de Sam Michael (directeur technique de l’écurie Williams) qui réclame des pneus pour pluie extrême. Ces pneus portant le nom de « monsoon » ou « mousson » se caractérisent par des rainures de plus de 10 mm, permettant d’évacuer une très grande quantité d’eau.

Une nouvelle piste de travail pour l’équipe Pirelli…