Pneus sportifs et ultra haute performance, pneu et compétition - Michelin et la F1 : une déception clairement affichée
Center

Michelin et la F1 : une déception clairement affichée

Sport Publié le 05/07/10 par Julien

Nick Shorrock, directeur du département compétition chez Michelin, ne cache pas sa déception quant à l'éviction du bibendum au profit de Pirelli par la FIA.

Pneus Michelin de Formule 1 Pneus Michelin de Formule 1 - Crédits photo © : Michelin

Même si depuis plusieurs semaines on ne croyait plus vraiment à la participation du manufacturier Michelin au championnat de F1 2011, il restait toujours une lueur d'espoir dans les rangs de l'enseigne tricolore.

Michelin n'était pas dans l'optique de faire des compromis pour accéder à ce rang, et souhaitait le faire avec ses règles. De son côté la FIA ne bénéficiait peut être pas d'une marge de manoeuvre importante en raison d'une saison 2011 qui s'annonçait tendue financièrement parlant.

Nick Shorrock se confiant à AUTOhebdo la semaine dernière ne mâche pas ses mots :

« On nous a demandé si nous serions intéressés par un retour en F1. Puis il nous a été demandé de faire une offre en fonction du règlement actuel. Nous ne l'avons pas fait. La politique Michelin est claire : La compétition fait partie de nos priorités si elle répond aux quatre valeurs principales que nous défendons : la compétition entre les divers manufacturiers, le respect de l'environnement, la mise en évidence de notre technologie et la part que prennent les pneumatiques dans le spectacle offert par le sport automobile. »