Pneus sportifs et ultra haute performance, pneu et compétition - Pikes Peak 2013 : Michelin équipera la Peugeot 208 T16 de Sébastien Loeb
Center

Pikes Peak 2013 : Michelin équipera la Peugeot 208 T16 de Loeb

Sport Publié le 30/05/13 par Julien

Le 30 juin, le multiple champion du monde de rallye Sébastien Loeb s’élancera à l’assaut des 4 300 m de Pikes Peak, dans le Colorado, au volant d’une Peugeot 208 T16 spécialement préparée. Pour assurer l’adhérence de ce monstre de puissance (875 chevaux pour 875 kg), Peugeot Sport a commandé à Michelin, familier de la mythique course de côte, des pneus "slick" extra-larges.

La Peugeot 208 T16 Pikes Peak équipée de pneus slick Michelin La Peugeot 208 T16 Pikes Peak équipée de pneus slick Michelin - Crédits photo © : Peugeot Sport

Traumatisée par l’arrêt brutal du programme 908, l’équipe de Peugeot Sport se cherchait un objectif en phase avec un budget sérieusement amputé. A défaut de pouvoir s’engager dans un championnat, il lui fallait une course de prestige qui lui permettrait de montrer son enthousiasme et son savoir-faire. Un nom s’est rapidement imposé : Pikes Peak, la mythique course de côte, où Ari Vatanen s’était illustré en 1988 au volant de sa 405 T16

 



La plus célèbre des courses de côte

La Porsche de Romain Dumas (Pikes Peak 2012)Crédits photo © : All Rights Reserved

Pikes Peak, c’est une montagne aride du Colorado et une piste, asphaltée depuis l’an dernier, qui serpente jusqu’au sommet, à plus de 4 300 m d’altitude. D’où son nom The race to the clouds, la Course vers les nuages. Voilà près d’un siècle que voitures et motos se lancent à l’assaut de ce monument naturel. Pikes Peak, c’est la course de côte : 20 km d’ascension vertigineuse (piste bordée de ravins atteignant 600 m de profondeur, aucune rambarde de protection), 1 440 m de dénivelé, 156 virages et un record de 9 minutes et 46 secondes, établi en 2012 par Rhys Millen sur Hyundai. De toutes les courses qui se déroulent ici à la belle saison, la catégorie Unlimited – sans limites de puissance – est la plus prestigieuse. Elle constitue un formidable défi pour les préparateurs auto et pour les pilotes. C’est exactement ce qu’il fallait pour redonner le moral à l’équipe Peugeot Sport.

 
875 chevaux pour 875 kg

Pneus slick Michelin XL pour la Peugeot 208 T16 Pikes PeakCrédits photo © : Peugeot Sport
En quatre mois à peine, la quinzaine d’ingénieurs et de mécaniciens a conçu et mis au point cette impressionnante 208 T16 Pikes Peak. Empruntant de nombreux éléments à la 908, la bête développe 875 chevaux pour 875 kg, un ratio poids/puissance époustouflant. Elle affiche des accélérations dignes d’une Formule 1 : de 0 à 100 km/h en 1,8 seconde et de 0 à 200 km/h en 4,8 secondes. Pour maintenir au sol cette boule de nerf, Peugeot Sport a spécialement travaillé l’aérodynamisme de son prototype. Et pour assurer l’adhérence des quatre roues motrices avec l’asphalte, le préparateur a commandé à Michelin des pneus « slicks » extra larges (31/71/18).


Sébastien Loeb relève le défi avec Peugeot et Michelin

Sébastien Loeb prépare la course avec Peugeot et MichelinCrédits photo © : Peugeot Sport
Ne restait plus qu’à lui trouver un pilote. Qui, mieux que Sébastien Loeb, pouvait tenir le volant d’un tel bolide ? Amené par Red Bull, le multiple champion du monde de rallye ne s’est pas fait prié. Malgré un agenda bien chargé, il a accepté de relever le défi avec les hommes de Peugeot. On a pu le voir récemment s’entraîner sur les pentes du mont Ventoux, en Provence. Arrivé tard dans le projet, le pilote n’a eu que peu de temps pour se familiariser avec le prototype. Il fera ses premières reconnaissances dans les lacets de Pikes Peak les 8 et 9 juin. Avec l’aide de Michelin, qui connaît bien l’épreuve, il testera les différents pneumatiques mis à sa disposition par le manufacturier.


Répétition générale au mont Ventoux (France)

Une course pas gagnée d’avance ? Réponse le 30 juin

Malgré de tels atouts, la victoire n’est pas assurée. Le champion, dont c’est la première participation, va devoir affronter des adversaires qui connaissent bien l’épreuve, notamment les français Jean-Philippe Dayraut (Mini) et Romain Dumas (Norma). Sébastien Loeb la joue modeste, mais chez Peugeot Sport on y croit. Les paris sont ouverts. Rendez-vous le 30 juin.

 

Pour en savoir plus

>> Le site officiel de Peugeot-Sport
>> Le site officiel Redbull - King of the Peak
>> Le site du Pikes Peak International Hill Climb