Pneus sportifs et ultra haute performance, pneu et compétition - Surmonte pneumatique : Michelin fait sa démonstration à Estoril
Center

Surmonte pneumatique : Michelin fait sa démonstration à Estoril

Sport Publié le 18/08/11 par Julien

Lors des Michelin Pilot Performance Days, le manufacturier a proposé un test permettant de vérifier l’intérêt d’une surmonte pneumatique sur un véhicule hypersportif. Pour cela, il avait équipé une Audi TT RS de trois jeux de pneus différents. Verdict : la surmonte s’impose pour exploiter toutes les possibilités d’un véhicule préparé pour le circuit.

Audi TT RS Crédits photo © : All Rights Reserved

Le véhicule : Audit TT RS

Avec son moteur 5 cylindres turbo développant 340 chevaux, l’Audi TT RS est un coupé efficace et plutôt facile à prendre en main. Toutefois, comme de nombreux véhicules dotés d’une transmission intégrale, son train avant manque un peu de précision. Pour corriger ce défaut, Michelin propose donc d’optimiser la monte pneumatique.

Le test : une voiture, trois montes différentes

L’exercice se déroule sur le circuit d’Estoril, près de Lisbonne, au Portugal. Le manufacturier met à la disposition des essayeurs trois Audi TT RS chaussées de jeux de pneus différents :
Michelin Pilot Sport 2 en 245 40R18 97Y
Michelin Pilot Sport 2 en 255 35ZR19 96Y
Michelin Pilot Sport Cup en 265 35ZR19 98Y

Les résultats

Michelin Pilot Sport 2, 18 pouces : c’est la monte d’origine en ce qui concerne les dimensions. C’est elle qui nous va nous servir de référence. Le Michelin Pilot Sport 2 se montre efficace et progressif, mais il ne parvient pas à gommer le manque de précision du train avant.


Michelin Pilot Sport 2, 19 pouces : véhicule rigoureusement identique au premier. Il est équipé pneus Michelin Pilot Sport 2 plus larges et à taille basse. Les premiers virages permettent de constater que la sensation de flottement du train avant a nettement diminué. Le pneu est plus précis, plus sûr. Cela se vérifie notamment dans les courbes du circuit négociées à plus de 160 km/h.

 Michelin Pilot Sport Cup : l’essai est effectué au volant d’une Audi TT RS améliorée par le préparateur MTM. A la clé : suspension réglable KW, kit gros freins, préparation moteur 424 chevaux et surtout des jantes Bimoto chaussées de pneus Michelin Pilot Sport Cup en 265 35ZR 19 98Y.

Pneu Michelin Pilot Sport CupCrédits photo © : All Rights Reserved

Sur la piste, le Pilot Sport Cup est dans son élément. Normal, puisqu’il s’agit d’un pneu semi-slick, c’est-à-dire un pneu de circuit homologué pour une utilisation routière. Ses prestations sont donc logiquement plus radicales que celles des deux autres montes.

Certes, la suspension et le freinage surdimensionnés contribuent à donner une perception plus sportive de l’ensemble, mais le travail du pneu est nettement perceptible. Le Pilot Sport Cup permet une bonne lecture de la piste et se montre rigoureux dans les changements d’appui.


Tracé du circuit d'Estoril au PortugalCrédits photo © : All Rights Reserved
Les virages 9 et 10, très serrés, permettent d’exprimer l’excellente précision du pneu. Malgré les contraintes imposées par la bouillante mécanique dans cette section technique, aucune amorce de sous-virage (train avant qui se dérobe) n’est à déplorer.

Conclusion

Le Pilot Sport Cup se montre grisant, passionnant à piloter et d’une efficacité impressionnante. Toutefois, son manque de polyvalence, notamment sur sol mouillé, le rend difficilement compatible avec un usage quotidien. Le Pilot Sport 2 en 19 pouces constitue logiquement l’alternative la plus cohérente :  il apporte un excellent compromis plaisir de conduite/sécurité/esthétisme.